Se préparer à bien tenir son crayon

Dès la maternelle, grâce aux activités de motricité fine mais aussi aux jeux d’imitation, d’éveil ou de manipulation, l’enfant se prépare indirectement à écrire. Il développe ainsi une certaine habileté manuelle grâce à une meilleure maîtrise du geste, une meilleur coordination et un meilleur tonus musculaire.

Il n’est plus à démontrer que tout apprentissage réussi passe par l’entraînement et la répétition. Par conséquent, plus l’enfant aura manipulé avec ses mains plus facile sera l’apprentissage de la tenue du crayon. Il peut être intéressant de solliciter la main dominante mais aussi l’autre main et éventuellement les deux à la fois pour faire travailler les deux hémisphères du cerveau.

Voici quelques idées d’activités à faire à la maison ou en classe. Pour une meilleure efficacité, un « entraînement » quotidien est vivement recommandé.

Travailler la motricité fine en jouant

Découper, enfiler des perles, visser/dévisser, pincer, piquer, tricoter, jouer aux billes, mais aussi marionnettes à doigts, dînette, mécano, peinture à doigts, distribution de cartes, gommettes, jeux de construction, etc.

Au cabinet, les enfants aiment beaucoup les monstres à doigts . Cet exercice permet d’apprendre à bien plier le pouce, mais aussi à réviser le nom des doigts.

Faire travailler les doigts grâce aux comptines et jeux de doigts

Cinq doigts voyageurs
L’araignée Gypsie
Toc, toc, toc Monsieur pouce…

Comptines pour apprendre à tenir son crayon

Muscler les doigts

Pâte à modeler, pâte à sel, balle anti-stress…

Délier les doigts

Ces quelques exercices permettront de délier les doigts et de les dissocier les uns des autres.

Partager l'article :

Fermer le menu