Nathalie Madelaine

Paul n’aimait pas écrire et cela se voit. Accompagné de son papa, il s’est montré assidu tout le long de la rééducation. Les progrès se sont vite vus et Paul a repris goût à écrire. Il aura fallu 9 séances pour consolider les bases car ce garçon manque de concentration. Il a maintenant tous les outils en main pour que son écriture continue à s’améliorer.
Mathéo est dysgraphique et n’a pas confiance en lui. L’outil informatique lui a été proposé mais ses parents sont venus me voir pour essayer de s’en passer. Même si les séances n’ont pas toujours été faciles, Mathéo s’est montré courageux en faisant régulièrement ses exercices à la maison. Son écriture est devenue plus agréable à lire, les douleurs ont disparu et Mathéo ne souffre plus de son écriture.
Robin n’avait pas vraiment conscience que son écriture était en train de se dégrader quand il est venu me voir la 1ère fois. C’est sa maman qui a souhaité qu’il suive une rééducation avant que son écriture ne devienne vraiment problématique. Pour lui faire plaisir, Robin a accepté de suivre rigoureusement la rééducation et voyez le résultat en seulement 4 séances.
Grâce à son investissement et son travail quotidien, Luc a réussi à modifier sa posture, sa tenue de crayon ainsi que son écriture qui devenait difficilement lisible. Après 6 séances, il est fier de lui car il n’a plus de remarques négatives de la part de son enseignante.
En 6 séances, grâce à son investissement, Chloé est prête à aborder sereinement le CE2. Elle a retrouvé une jolie écriture fluide et efficace qui lui permet de se concentrer sur les apprentissages.
Dyslexique et dysorthographique, Ryan est venu me voir avec sa maman à cause de son écriture trop lente. Son enseignante devait adapter la quantité d'écrits. Grâce à son travail régulier, il a réussi à automatiser son geste et l’écriture est devenue plus rapide. Mais la maman de Ryan remarque surtout la diminution des fautes : n’ayant plus à se préoccuper de son écriture, il peut se concentrer davantage sur le reste, et notamment l’orthographe.
Sa tenue de crayon ne permettait pas à Jeanne d’avoir une écriture efficace. Ses professeurs l’attendaient régulièrement et elle avait mal au poignet. Elle a été très à l’écoute des conseils donnés et grâce à sa motivation, voyez les progrès accomplis en seulement 4 séances !
Tom était stressé à l’idée d’écrire. Il appuyait trop fort sur son stylo ce qui provoquait parfois des douleurs. Il lui aura fallu 8 séances pour retrouver une écriture plus fluide et surtout le plaisir d’écrire.
Multi-dys et atteint de tremblements essentiels, Charlie bénéficie d’aménagements en classe et prend ses notes sur ordinateur. Quand il est venu me voir, il souhaitait retrouver une écriture lisible et sans douleur car l’ordinateur n’est pas l’outil le plus adapté pour la prise de notes dans les matières scientifiques. Challenge gagné ! Après un entrainement quotidien et une détermination sans faille, Charlie peut envisager les études supérieures plus sereinement.
Coline ne trouvait aucun plaisir à écrire car elle mettait trop de pression sur le crayon et cela lui procurait des douleurs. Le mouvement venait du poignet et non des doigts. En retrouvant une posture et une tenue de crayon correctes ainsi qu'une bonne mobilité des doigts, les douleurs ont disparu. En seulement 4 séances, Coline a retrouvé une jolie écriture.
Corentin avait des douleurs au poignet, écrivait trop lentement et ses professeurs avaient des difficultés à le relire. Après 5 séances, il a corrigé sa tenue de crayon, n’a plus de crispations et donc plus de douleurs. Il a aussi réussi à augmenter sa vitesse de copie.
Aron était mal à l’aise avec son écriture. Il fait partie de ces enfants très sensibles où la pensée va beaucoup plus vite que la main. Aron a accepté de synchroniser sa pensée et son geste d’écriture pour réapprendre à écrire de façon lisible et sans crispations.
Plus que retrouver une écriture lisible, Lison avait besoin d'apprendre à écrire plus rapidement et avec plus d'efficacité. Elle a montré beaucoup de courage et de persévérance car elle cumule les difficultés. Après 7 séances, Lison s'est réconciliée avec l'écriture. Il n'y a plus de douleurs, l'écriture est devenue fluide et elle est maintenant capable de copier ses cours seule.
Fermer le menu